Partagez !


Tweeter

10 ans qu'on sème

En démocratie, rendre des comptes aux citoyens est essentiel.

10 ans après une victoire historique de la gauche et l’installation de Jacques Auxiette à la Présidence des Pays de la Loire, confirmée par l’élection de 2010, il est important de dresser le bilan de notre action au service des Ligériens. Préparation de l’avenir, attention au quotidien, souci permanent de la justice et de l’égalité ont été nos priorités.

C’est cette action que nous vous présentons aujourd’hui, et qui est un patrimoine, un socle pour l’avenir des Pays de la Loire.

Christophe Clergeau
Secrétaire de l'Union régionale du PS des Pays de la Loire
À l’occasion des 10 ans de l'installation de la majorité régionale de gauche, nous avons souhaité vous présenter les investissements les plus représentatifs de la politique que nous avons menée depuis 2004, depuis que Jacques Auxiette et son équipe travaillent pour les Ligériennes et les Ligériens.

10 ans, 5 départements : ce sont des milliers de projets soutenus ! Sans prétendre à l’exhaustivité, nous vous proposons de découvrir, au travers de cette carte, les décisions emblématiques qui ont fait vivre, évoluer et progresser votre cadre de vie et notre région pendant ces 10 dernières années !

Alain Gralepois
Président du Groupe socialiste, radical et républicain des Pays de la Loire


Restez informés de notre action




La carte des actions

Une action de proximité

En 10 ans, la région a développé ses actions au plus près des Ligériens.

Cette carte, non exhaustive, présente des exemples des multiples réalisations et actions de la région sur l'ensemble des territoires depuis 2004.

Les points sont placés automatiquement par Google map, n'hésitez pas à nous signaler une erreur éventuelle.



Les grands chiffres




Notre bilan, un socle pour l'avenir

Il y a 10 ans, les citoyens ont fait confiance à la gauche pour diriger les Pays de la Loire, confiance renouvelée en 2010. Notre conception de la démocratie implique de rendre des comptes sur notre exercice des responsabilités, comme nous l’avons fait tout au long de ces mandats, à travers un suivi des engagements public. Cette vision de la démocratie, c’est aussi une méthode, qui ressemble à notre région : mobiliser tous les acteurs pour travailler au service des Pays de la Loire, dans l’écoute, le respect et la démocratie.

Nous connaissons la réalité de la crise et des difficultés qui touchent le pays. Mais, face à cette réalité, l’action de la gauche à la région a montré qu’elle pouvait améliorer les choses. 73 % des ligériens sont d’ailleurs satisfaits des actions de la région, 65% ont confiance en l’avenir de la région (Ipsos, novembre 2013).

Les Pays de la Loire sont aujourd’hui la région de France au plus bas taux de chômage et, si le nombre de chômeur est encore trop important, l’action de lutte contre la crise et de préparation de l’avenir a tout de même des effets concrets ici. Nous avons construit une région qui a eu aussi à cœur de faciliter la vie quotidienne de ses habitants, de porter haut les idées de justice et d’égalité, dans une région à la fois proche et ouverte sur le monde.

Agir pour l’emploi, contre la crise et préparer l’avenir

  • Des équipements de pointe pour la recherche et l’innovation

    s Technocampus EMC2 et futur Technocampus Océan, IRT Jules Verne, Cyclotron… La région a financé de nombreux équipement favorisant la recherche, l’innovation ou la formation. Cela a permis de sauvegarder des emplois et des sites industriels, comme dans le cas de l’aéronautique, avec le Technocampus EMC2. 35 plateformes d'innovation sont désormais présentes sur le territoire, autant d’atouts pour l’avenir des filières.
  • Le Plan anti-crise de 2009

    L’adoption d’un plan anti-crise a permis une nouvelle approche, plus globale et dynamique de ses politiques économiques, d’emploi et de formation. De nouveaux outils ont été créés : financement des entreprises (P2RI) pour aider l’industrie en région, formation pour salariés en chômage partiel (« former plutôt que chômer»). Les fonds de financement des entreprises, P2RI et IDEE ont financé près de 200 entreprises, pour plus de 80 millions d’euros. Plus de 10 000 emplois sauvegardés en 3 ans.
  • Les emprunts populaires régionaux de 2009 et 2012.

    80 millions d’euros permettant de financer les investissements dans les lycées en 2009, 100 millions d’euros en 2013 directement injectés dans les PME ligériennes via les différents outils financiers avec un système novateur de financement en « circuit court », où l’argent des ligériens finance le développement du territoire.
  • Les énergies de la mer, nouvelle filière, nouveaux métiers, nouveaux emplois

    Les Pays de la Loire deviennent la région-capitale des énergies marines renouvelables ! 180 millions d’euros investits en 10 ans permettent la structuration d’une filière complète, de la conception à l’exploitation. Ce seront à terme 3500 à 6000 emplois générés par la filière, et plusieurs milliards d’euros de retombées économiques.
  • 1050 emplois tremplins et 200 emplois jeunes

    La Région a soutenu des projets associatifs par la création d’emplois pour répondre aux besoins locaux, avec les autres collectivités. La région embauchera de plus 200 emplois d’avenir au sein des lycées en trois ans.
  • Lancement des « 500 projets » pour soutenir l’activité et les projets collectifs sur tout le territoire

    Il s’agit de soutenir des projets collectifs variés, bénéficiant au développement économique local et valorisant le savoir-faire des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité. Les territoires ruraux, péri-urbains, et des quartiers en difficulté sont privilégiés. En quelques mois, 64 dossiers ont déjà été financés pour plus de 1,1 million d’euros.

Faciliter la vie quotidienne

  • Le coût du transport domicile/travail ramené à 1 euro, et des nouveaux tarifs pour tous.

    La Région a créé des tarifs pour que le train soit plus accessible : abonnements de travail offrant jusqu’à 75 % de réduction (Pratik et Pratik + qui offre en plus accès aux réseaux de transports urbains des grandes villes ligériennes), abonnement pour les élèves (- 21 ans), Etudiants (- 29 ans), Apprentis (- 23 ans) ; tarifs pour les usagers réguliers (Tiva et Fifti) ou occasionnels (TRIBU). Des tarifs événementiels pour les principaux événements culturels ou sportifs, des tarifs solidaires (Carte ACTI pour les chômeurs inscrits à Pôle Emploi). Depuis septembre 2012, les trajets domicile-travail sont plafonnés à 1 €.
  • 112 trains neufs et plus de dessertes en région

    La Région consacre 18 % de son budget (277,8 M€) aux transports régionaux. En 10 ans, elle a investi 734 Millions d’euros dans l’acquisition de nouveaux trains, plus confortables, plus modernes, qui assurent aujourd’hui l’essentiel des liaisons proposées aux Ligériens sur le réseau régional. Depuis 2009, les dessertes proposées ont augmenté de plus de 30%. Cet effort massif produit des résultats tangibles : en 15 ans, la fréquentation du réseau régional a plus que doublé (+ 136 %).
  • Réouverture de la ligne Nantes-Châteaubriant

    Le 28 février, la desserte de la ligne Nantes Châteaubriant, fermée depuis 1980 a été remise en service, avec de nouveaux tram-trains. C’est une opération exemplaire pour l’éco-mobilité, un projet d’envergure unique en France. Le tram-train permet des déplacements plus simples, plus rapides, moins polluants…Le coût de l’opération s’élève à 207 M€ financé à 31,6% par la Région : (65,4 M€). Au total, avec le matériel roulant (financés à 100% par la Région) celle-ci apporte 118,57 M€.
  • La LGV Le Mans Rennes et la virgule de Sablé

    La mobilisation et le financement de la région ont permis le lancement des travaux de prolongation de la Ligne à Grande Vitesse et de la virgule de Sablé. Ces travaux feront gagner du temps sur les liaisons avec Paris et amélioreront considérablement le temps de parcours entre Angers, Nantes, Laval et Rennes.
  • 6 nouveaux lycées pour les jeunes ligériens

    3 lycées neufs (Pornic, Clisson, Olonne), 2 en chantier (Lycée International de l’Île de Nantes, Beaupréau), 1 qui le sera bientôt (Carquefou). Peu de régions ont investi autant dans les lycées. Plusieurs centaines d’opérations de rénovation, incluant des opérations importantes d’économies d’énergies ont également eu lieu dans les établissements d’enseignement secondaire ou dans les internats de la région.
  • Le numérique pour tous les lycéens, leur famille et la communauté éducative avec e-lyco et ordipass

    E-lyco, dispositif innovant parmi les plus en pointe en France en matière d’espace numérique de travail (cahier de texte électronique, agenda, plateforme d’échange, outils de communication…) est déployé dans l’ensemble des lycées de la région. Près de 900 000 parents, lycéens, enseignants, personnels peuvent désormais bénéficier de ses services. Ordipass, maintenant intégré au pack 15-30, a permis à plus de 10000 lycéens ou apprentis de bénéficier d’un coup de pouce pour l’achat de leur ordinateur.
  • Près de 3000 logements étudiants et de 2000 logements pour les jeunes travailleurs construits/réhabilités

    La Région soutient la réhabilitation de résidences universitaires et la construction de nouveaux logements destinés aux étudiants ou aux jeunes travailleurs. Une part de ces derniers a été réservée aux jeunes en formation professionnelle. Ce sont près de 28 millions d’euros qui ont été consacrés à cette priorité.
  • Des maisons de santé dans toute la région

    Pour promouvoir l’accès à la santé de tous sur l’ensemble du territoire ligérien et lutter contre les déserts médicaux, la région a contribué à la mise en place d’un véritable maillage de dispositifs de santé de proximité. 37 maisons de santé sont désormais présentes dans la région.

Défendre la justice et l’égalité

  • Gratuité des formations jusqu’au bac

    Pour garantir l’égalité d’accès à la formation et à un premier niveau de qualification, la Région, à partir de 2010 a progressivement instauré la gratuité des formations professionnelles jusqu’au niveau bac.
  • Gratuité des formations sanitaires et sociales

    De grandes disparités de coûts à la charge des étudiants et élèves existaient d’une formation à l’autre. Dans une logique d’équité, la Région a décidé depuis 2008 de rendre gratuites toutes les formations sanitaires de niveau BEP/CAP agréées par la Région : aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier, auxiliaire de vie sociale, infirmier. En 2011, la mesure a été étendue aux niveaux équivalents au baccalauréat : moniteur éducateur, technicien en intervention sociale et familiale. Pour les formations d’aide-soignant, auxiliaire de puériculture et ambulancier, une convention a été conclue avec Pôle emploi.
  • Gratuité des manuels scolaires pour les lycéens et de l’équipement professionnel pour les apprentis

    Cette mesure de justice sociale a représenté un gain de pouvoir d’achat pour les familles : 300 à 500 euros d’économie par an et par jeune scolarisé en fonction de la filière. Pour la région, ce sont plus de 72,5 millions d’euros qui ont été dédiés depuis 2004 à cette mesure forte.
  • 179 000 Packs 15-30 pour l’autonomie des jeunes

    Avec le pack 15-30, véritable gamme d’outils et de services, la Région des Pays de la Loire améliore les conditions de vie et l’insertion des jeunes dans la société et dans le monde du travail en favorisant l’égalité d’accès à la santé, au logement, à la culture, au sport, au transport et à la formation, par des aides directes. Depuis 2011, 179 000 jeunes ont créé leur compte sur le site leur permettant d’accéder à ces services.
  • 7000 Pass Prévention contraception pour les jeunes

    Au sein du Pack 15-30, le pass contraception, dispositif de prévention et d’information a bénéficié à 7000 jeunes qui ont pu accéder gratuitement à des prestations délivrées par un professionnel de santé, pour un suivi médical et la délivrance de tout type de contraceptif pendant un an.
  • 190 projets de solidarité, de lutte contre les discriminations et pour l’égalité financés

    Qu’il s’agisse d’égalité femmes-hommes, d’accès au droit, de handicap, de lutte contre les discriminations, la région a permis de financer des dizaines de projets de collectivités, d’associations ou de différents acteurs dans tous ces domaines. C’est plus d’1,7 million d’euros qui ont permis en 3 ans à de nombreuses structures d’agir pour l’égalité des droits entre les citoyens. La région a égalelement créé un poste de délégué régional à la lutte contre les discriminations.
  • Suppression de la taxe sur le permis de conduire

    Pour aider les jeunes à accéder au permis de conduire, la région a supprimé la taxe qu’elle percevait sur les dossiers de permis de conduire dès 2004.

Une action locale et globale, une région proche et ouverte au monde

  • 193 contrats pour les projets de tous les territoires régionaux

    L’objectif : s’appuyer sur les élus et les acteurs locaux pour apporter des réponses de proximité aux mutations en cours. Ce sont les acteurs locaux, au plus près des besoins de leurs territoires, qu’ils connaissent au mieux, qui définissent les projets que la Région finance. Depuis 2004, 193 contrats avec les territoires ont été soutenus par la Région, représentant un soutien à 3307 actions pour un total de près de 550 millions d’euros, générant, avec les autres financeurs, 2,6 milliards d’investissement sur l’ensemble du territoire régional.
  • Une région engagée pour la biodiversité

    Un plan régional en faveur de la biodiversité (2010-2012), doté de 30 millions d’euros, 5 Parcs naturels régionaux (bientôt un 6ème sur l’estuaire de la Loire), la reconquête du classement du parc national régional du Marais Poitevin en cours, et 18 réserves naturelles labellisées (près de 2 500 hectares), plaçent la Région au deuxième rang national pour le nombre de sites labellisés.
  • La Loire à Vélo

    Après l’aménagement d’itinéraires et 10 ans de mobilisation exemplaire, coordonnée avec la région Centre, ce sont désormais 800 000 cyclistes qui parcourent chaque année l’itinéraire. Près de 10 000 ont aussi utilisé le service « Train Loire Vélo ». Au total, cet itinéraire a généré 15,3 millions d’euros de retombées économiques. 260km de voies cyclables ont été aménagés en Pays de la Loire depuis le début du projet.
  • Extension des Folles journées de Nantes en région sur tout le territoire régional

    De 2004 à 2013, plus de 450 000 spectateurs ont profité des concerts de la Folle Journée de Nantes en Région, un succès rendu possible par l’extension de l’offre et des concerts proposés sur l’ensemble de la région.
  • Création du pôle régional des musiques actuelles

    Le Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles, créé en 2006 est un réseau de compétences structuré et coopératif qui a pour but de favoriser sur la Région des Pays de la Loire, le développement des musiques actuelles, à travers le soutien et l’accompagnement des actions des collectivités et des acteurs, l’expérimentation, la valorisation de la filière.
  • Développement des coopérations internationales

    L’ouverture d’un bureau de représentation en 2006 en Chine dans la province du Shandong et d’une antenne en 2012 à Pékin a permis de soutenir les acteurs ligériens du développement économique, de l’enseignement supérieur et recherche, de l’éducation, de la culture et du sport. Plus de 300 entreprises ligériennes accompagnées vers l’exportation. La région a également développé des actions de solidarité internationale au Burundi et ouvert un bureau de représentation inter-régional (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou Charentes) a été créé à Bruxelles. Au service de l’ensemble des acteurs ligériens, cet espace permet d’être en contact étroit avec les autorités européennes, d’aider les structures des Pays de la Loire à obtenir des financements européens, de suivre la réglementation et l’actualité communautaire et d’influencer sur certaines décisions.
  • Une démocratie participative exemplaire et pionnière dès 2005.

    La démocratie participative a été au cœur de la méthode de la région. Ainsi, 3 assises régionales (pour le manifeste régional 2005, l’agenda 21 en 2009 et PDL 2040 en 2013) ont permis l’implication de milliers de citoyens (panels citoyens avec des méthodes de préparation et de sélection rigoureuses). De nombreuses instances ont été mises en place (création du Conseil régional des jeunes, généralisation des comités de ligne pour les transports TER, conférence consultative de la culture et celle du sport). Enfin, des outils participatifs sont dédiés au suivi de la mise en œuvre des schémas (lutte contre les discriminations, jeunesse…).

Et aussi

  • Les 3 procès de l’Erika avec la victoire historique et la reconnaissance pour la première fois en France du préjudice écologique pour les territoires frappés par des pollutions (près de 8,5 millions d’euros réinvestis dans la protection de la biodiversité).
  • La tempête Xynthia et le plan exceptionnel de solidarité mis en place à l’échelle régionale.
  • L’introduction de la conditionnalité des aides aux entreprises, construite pas à pas, en partenariat avec les partenaires sociaux et le patronat.
  • Le lancement réussi des Autoroutes de la mer.
  • La charte culture et solidarité destinée à permettre aux plus démunis d’accéder à la culture (5000 bénéficiaires)
  • Les aides aux cafés culture : 2000 artistes et 800 concerts soutenus en 2 ans.